Le vingtième siècle - Albert Robida (1848 – 1926)

 

 

 

 

Le vingtième siècle - Albert Robida (1848 – 1926)

1883 -  Georges Decaux, 1883 (pp. 1-400).

 

 

 

 

 

 

 

PREMIÈRE PARTIE

 

I. Trois lycéennes. De quelques noms de baptême nouveaux. En omnibus à 250 mètres au-dessus de la Seine.

II. Père pratique et tuteur pratique. Une victime des tubes. La grande réforme de l’instruction. Les classiques concentrés. Le choix d’une carrière.

III. Une nuit agitée par le Monsieur de l'orchestre. L'assassinat du roi de Sénégambie, l'enlèvement de la Malle des Indes. Pièges à voleurs.

IV. Agrandissements et embellissements de Paris. Les quartiers aériens. Un casino en ballon. Nuage Palace. Un grand couturier. Le Musée de l'Industrie. Le tramway des Beaux-Arts. Photo-peintres et ingénieurs en sculpture.

V. Les merveilles du téléphonoscope. 5o,ooo spectateurs par théâtre ! L'orchestre unique. Le théâtre chez soi. Une représentation de Faust. Les Horaces améliorés. Cinq actes et cinq clous.

VI. Le fruit défendu. La surveillance par téléphonoscope. Indiscrétions téléphonoscopiques. Les comédiens en chambre. Le théâtre rétrospectif.

VII. Un dîner dérangé par la malveillance. La grande lutte des compagnies d’alimentation. Inondation de potage bisque. L’usine culinaire. Suicide d’un cuisinier. Les cas de nullité.

VIII. Le bureau central des omnibus aériens sur les tours de Notre-Dame. La tour Saint-Jacques transformée. Les faiblesses de M. Ponto. Le restaurant de la tour de Nesle. Paris la nuit. Attaque nocturne. Malfaiteurs aériens et gendarmes atmosphériques.

IX. Une cause célèbre. Les avocats féminins. Comment Hélène, à ses débuts au barreau, épargne des désagréments à l’intéressant et infortuné Jupille, coupable d’un homicide par contrariété.

X. Une grande soirée électrique. Les derniers pianos. La musique au xxe siècle. Les théâtres en trois langues. Invention d’une langue nouvelle.

XI. Les agréments du métier de député. Le comité de surveillance. Une demande en mariage à l’audience.

XII. La maison de retraite de Melun. La répression par le bien-être et la régénération par la pêche à la ligne. La fête de M. le directeur. Un petit congé. 

 

 

DEUXIÈME PARTIE

 

I. Le Conservatoire politique. Cours d’éloquence parlementaire pour aspirants sous-préfets, députés, ministres, ambassadeurs, etc. Grand concours d’ordres du jour. Le grand parti féminin.

II. Professeurs de politique. La classe de gouvernement et la classe d’opposition. Le professeur d’éreintement. Tas de ministres ! Les examens du Conservatoire politique.

III. Les 400 fauteuils et les 200 strapontins de l’Académie française. Hélène pose sa candidature. Voyage en tube. Départ du grand ballon transatlantique « le Tissandier ».

IV. Réception d’un lot d’immortels. Grande séance académique. Révélations de l’historien Félicien Cadoul sur le vrai Napoléon. La confusion historique et archéologique. Louis XIV n’a jamais existé. Madame de Pompadour et les droits de la femme, etc.

V. Un grand journal téléphonique. Comment les Parisiens purent assister à tous les épisodes du sac de Pékin par les républicains chinois. Les femmes d’Abd-el-Razibus. Héroïsme d’un correspondant.

VI. La rédaction de « l’Époque ». Un romancier à l’heure. Le roman annoncier. Débuts d’Hélène, comme chroniqueuse mondaine. Une pantomime militaire pour l’Odéon. Quatre provocations !

VII. Les théâtres de Paris. Exercices de Clara la belle tragédienne. Le comble de la réclame. Le rôle du cheval. Sport aéronautique. Le grand prix de Paris.

VIII. Le compositeur mécanique. La terrible madame de Saint-Panachard. Leçons d’escrime. Un duel à grand spectacle.

IX. Demande en mariage. M. Jules Montgiscard, jeune homme brûlant, est admis à faire sa cour par téléphone. Intervention inattendue.

X. Les vacances décennales. Un trimestre de révolution régulière tous les dix ans. Préparatifs du comité central d’organisation. Programme des distractions.

XI. Travaux préparatoires des ingénieurs barricadiers. Les économies du gouvernement. Le sous-syndic de la faillite de la Turquie.

XII. L’insurrection. Arrivée des volontaires marseillaises. Fusils pittoresques. Le bataillon des photo-peintres. Les nouveautés en avant !

XIII. Première exposition internationale de barricades. Médailles et récompenses. La barricade fallacieuse.

XIV. Tocsin, générale et canon ! — Où les Parisiens savourent les vives sensations d’une attaque de nuit. Les nouveaux modèles de barricades sont appelés à faire leurs preuves. À bas le gouvernement ! 

 

 

TROISIÈME PARTIE

 

I. La Bourse des dames. Les grandes entreprises de M. Ponto. Craintes exagérées d’une invasion américaine par le tube transatlantique jeté entre Brest et Panama.

II. Changements politiques. L’argent empereur des temps modernes. Achat de l’Italie et sa transformation en parc européen. Le royaume de Judée reconstitué par Salomon II.

III. On demande des monarques milliardaires. Le président mécanique de la République française. La grande idée de M. Ponto sur la constitution de la France en Société financière. La ville sous-marine de Central-Tube.

IV. Changements politiques. L’Angleterre mormonne. Grands arrivages aux docks du mariage. Le noUveau cens électoral. Mormonisation forcée. Désagréments arrivés à Philippe Ponto, réfractaire matrimonial.

V. Le pensionnat matrimonial. Collection d’âmes soeurs. Le yacht aérien « l’Albatros». La plus longue ville du globe.

VI. Conséquences de la cherté des loyers. Les aérochalets. Parties de pêche aériennes. L’agence matrimoniale au bain. Un mariage au téléphone.

VII. Voyage de noces. Monaco royaume de plaisance. Un ministre en tournée d’inspection stratégique et gastronomique.

VIII. Le meilleur des parlements. Changements politiques et géographiques. L’Empire danubien. La grande catastrophe du 9 août 1920. Les républiques cosaques de la mer Moscovienne. Les Turcs gommeux.

IX. Les douceurs de la civilisition. Tomahawk-City. Le musée peau-rouge et le sentier de la guerre. Excursion sous-marine. L’île factice 124.

X. La tentative de vol de l’ile 124. Les îles madréporiques de l’Océanie. La plus grande idée du xxe siècle. Construction d’une sixième partie du monde. 

 

 

 

1° Partie

 

 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site