SCARRON (Paul), né à Paris vers 1610, mort le 14 octobre 1660.

 

LE ROMAN COMIQUE, 2 parties in-12, 1662-63 ; idem, 3 vol. in-8, 1796. — Il y a dans ce livre beaucoup de gaieté, et même de la bonne. Le caractère de la Rancune est piquant, vrai et bien tracé ; et plusieurs chapitres, entre autres celui des bottes, sont traités fort plaisamment. Le style a du naturel et de la verve : il est même assez pur, et beaucoup plus que celui de tous les autres écrits du même auteur. Le Roman comique, dit la Harpe, est, à proprement parler, tout ce qui reste de Scarron, et ce qui reste de meilleur des romans du dernier siècle.

Il existe deux suites à ce roman, imprimées à la fin du livre dont elles forment la conclusion : cette suite se trouve dans le tome III des Œuvres de l'auteur, avec sept nouvelles tragi-comiques (traduites de l'espagnol) ; mais les continuateurs n'ont pu imiter la simplicité du style antique de Scarron.

 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site