SAINT-EDME (Edme-Théodore-BOURG)

 

SAINT-EDME (Edme-Théodore-BOURG, plus connu sous le nom de),
né à Paris le 1er novembre 1785  et mort dans cette même ville le 26 mars 1852

 

ADONIDE, nouvelle historique, in-12, 1825. — Les journaux ont rapporté, dans le temps, qu’un jeune officier attaché à la personne du duc de Bellune, s’étant marié depuis peu, la duchesse, qui avait pour lui une violente passion avait exigé qu’il ne cessât pas d’être assidu près d’elle, même après son mariage : que la jeune épouse, dans un mouvement de jalousie, s’était empoisonnée, et que le mari, l’ayant trouvée morte, l’avait enveloppée dans un châle, et la portant aux pieds de la duchesse, lui avait dit avec l’accent du désespoir : « Madame, contemplez votre ouvrage. » Telle est la catastrophe qui a donné naissance à la nouvelle que nous annonçons. Rédigée sur les mémoires du jeune officier, époux de l’innocente victime, elle donne sur les événements antérieurs des détails qui éclaircissent plusieurs points de cette déplorable affaire. — Le style de cette production est en général clair, rapide, animé ; l’intérêt, d’abord assez faible, va toujours croissant, et il attache constamment le lecteur ; on voudrait n’avoir lu qu’un roman, et pouvoir se persuader que le caractère de la duchesse n’est qu’une conception habile, puisée dans une profonde connaissance du cœur humain.

Nous connaissons encore de cet auteur : Amours et Galanterie des rois de France, 2 vol. in-8, 1829.

 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site