FAUQUE (Mlle Marianne-Agnès Falques de)

FAUQUE (Mlle Marianne-Agnès Falques de), romancière, née au commencement du XVIIIe siècle.

ABASSI, histoire orientale, 3 vol. in-12, 1753. — On lit dans l’histoire des Arabes, que le calife Haroun avait une sœur appelée Abassah ; que cette princesse devint amoureuse de Giaffar, favori d’Harou, et que le calife consentit à les unir, à condition que lorsqu’ils seraient mariés ils n’useraient point des droits de l’hymen ; leur signifiant qu’il les ferait mourir l’un et l’autre s’il s’apercevait qu’ils eussent contrevenu à ses ordres. Giaffar et Abassah firent serment d’obéir ; pendant longtemps ils n’osèrent enfreindre la loi cruelle et ridicule qui leur était imposée ; ils cédèrent enfin à leur passion ; Abassah devint enceinte, cacha son état, et accoucha secrètement d’un fils qu’elle envoya à la Mecque. Tout ayant été découvert par la suite, le barbare Haroun fit mourir sa sœur et Giaffar. — Tel est le sujet du roman d’Abassi, dont Mlle de Fauque a fait une histoire assez intéressante, mais très-romanesque.

On a encore de Mlle de Fauque : Les Préjugés trop braves et trop suivis, 2 part. in-12, 1755. Réimprimés sous le titre de : Danger des Préjugés, ou Mémoires de Mlle d’Oran, 1774. — Le Triomphe de l’Amitié, in-12, 1751. — Contes du Sérail, in-12, 1753. — Frédéric le Grand au temple de l’immortalité, in-8, 1758. — Histoire de Mme de Pompadour, in-8, 1759. — Les Zélindiens, in-12.

 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site