ANCELOT (J.-F. Arsène)

ANCELOT (J.-F. Arsène), né au Havre, le 9 janvier 1794.

 

L’HOMME DU MONDE, 4 vol. in-8, 1827. — Le comte de Senanges a un fils naturel élevé, sous le nom d’Arthur de Brémont, par les soins du général Melcourt. Arthur ne connaît pas ceux à qui il doit le jour, et cependant il rencontre souvent son père qui, par crainte de l’opinion, résiste au désir de le presser dans ses bras. Le comte de Senanges est un homme à bonnes fortunes ; il a vu la jeune Emma, nièce et propre enfant adoptif de madame de Terny, son amie ; il a conçu l’espoir de séduire son innocence, et il y réussit. Arthur, fils de M. de Senanges, aime aussi Emma ; son intention est de l’épouser, et il lui fait la cour dans ce but, lorsque, par le trouble de la jeune fille, il apprend sa faute et l’auteur du crime, qu’il ne connaît pas encore comme son père. Aussitôt, il court aux eaux de Baden où est le comte de Senanges, lui propose de rendre l’honneur à celle qu’il a abusée, en lui donnant son nom ; le comte s’y refuse ; Arthur le provoque ; un duel est convenu, lorsque le général Melcourt apprend au bouillant jeune homme qu’il va menacer les jours de son père. Arthur s’excuse alors auprès de Senanges ; mais toujours animé par son dévouement pour Emma, il offre de l’épouser : seulement, lui dit-il, pour le monde vous serez mon épouse, pour nous vous serez ma sœur. Cette proposition est rejetée par la jeune fille, qui meurt peu de temps après.

On doit aussi à M. Ancelot : Six mois en Russie, Lettres (en prose et en vers) écrites à M. X. B. Saintine, in-8, 1817. — Emprunts aux salons de Paris,in-8, 1835.

 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site