MUSSET (Louis-Charles-Alfred de)

 

MUSSET (Louis-Charles-Alfred de), né à Paris en 1810.

 

LA CONFESSION D’UN ENFANT DU SIÈCLE, 2 vol. in-8, 1836. — Octave, sorti du collége avec des illusions, aime une femme avec naïveté, confiance, adoration ; mais au plus beau de son rêve, un soir, à souper, étant en face de sa maîtresse, sa fourchette tombe par hasard, il se baisse pour la ramasser, et voit le pied de sa maîtresse qui s’appuie sur celui de son ami intime. Le réveil est affreux et soudain, Octave quitte sa maîtresse, se bat, est blessé, guérit, et, dans son amer désespoir, se réfugie dans l’aride et dangereuse philosophie dont un ami, qui a beaucoup vécu, lui enseigne les préceptes consolateurs. Alors Octave devient débauché ; il boit à la coupe d’or où le vice a distillé son miel, il foule aux pieds son âme, il oublie toutes ses naïves croyances. Après avoir dégradé sa bonne et forte nature dans les plus honteux excès, Octave rencontre une femme telle qu’il l’avait rêvée autrefois dans son âme ingénue. Cette femme partage l’amour d’Octave et se donne à lui ; mais il n’est plus temps : Octave ne trouve dans cette passion partagée qu’un continuel supplice ; la jalousie, les scepticismes, les mécomptes, les accès d’une fureur farouche et brutale viennent à chaque instant troubler le rayon de bonheur qui éclaire sa vie. Si bien qu’après des épreuves soutenues avec une admirables constance et une angélique résignation, le cœur qui lui était dévoué se détache de lui, et va s’unir à une autre âme plus franche et plus reconnaissante. Tel est le portrait de fantaisie que M. Alfred de Musset nous présente comme étant celui d’un enfant du siècle qui écrit ses confessions.

Nous connaissons encore de cet auteur : Un Spectacle dans un fauteuil, 3 vol. in-8, 1834 : le premier volume contient deux pièces dramatiques et un conte, en vers ; le second et le troisième sont des scènes en prose.

 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site